Cercle de parole

Programmation

Date : 16/04/2021
Lien de l’évènement : https://www.facebook.com/events/154606039885203
Sujets abordés :

  • Quelle pudeur l’homme exprime-t-il face à la violence féminine ?
  • Comment gérer au mieux la relation parentale après la séparation ?
  • Comment se préserver dans les échanges nécessaires concernant les enfants ?
  • Est-ce que le pardon ou la réconciliation sont possibles après des violences conjugales ?
  • Quelles sont les diverses formes de violences psychologiques et leurs conséquences ?
  • Comment peut-on traiter le traumatisme induit par des violences conjugales ?

(tout participant pourra soumettre une question au thérapeute avant 16H00 la veille)


Modalités

Inscription :
Pour participer à cet évènement, il conviendra de s’acquitter du règlement auprès de la thérapeute qui intervient, avant 16H00 la veille de la date concernée. L’organisation vous transmettra le lien et les identifiants par mail avant la séance.
(Pour plus de confort, notre groupe sera limité à 10 personnes).

Déroulement de séance :
Nous demanderons à tous de respecter une stricte confidentialité et bienveillance. Les organisateurs feront de même. Aucun enregistrement ne sera autorisé. Il sera expliqué comment modifier votre «nom» pour ceux qui souhaiteraient rester anonyme. Certaines règles de prises de parole et de question seront explicitées en début séance.

Phases de séance :
1- Présentation des règles de base
2- Présentation brève de Mme Geneviève SCHMIT
3- Présentation brève de l’association SOSHBF
5- Développement des questions « psy » préalablement posées
6- Questions/réponses libres (si le temps le permet)

Règlement :
Le règlement est de 10€ par participant, payé via le lien PayPal suivant : py.pl/oNToj

Contact :
En cas de besoin, vous pouvez contacter par MP et en dehors de la présentation, soit Mme Geneviève
SCHMIT (@SoutienPsy), soit l’association (@SOSHBF).


Informations Générales

Qu’est-ce qu’un cercle de parole ?
Le cercle de parole pour victimes masculines de violences intraconjugale est un rassemblement de plusieurs personnes autour d’un thème prédéfini et animé par un thérapeute.

Qui sont les animateurs du cercle de parole ?
Un responsable de l’association sera présent d’une part. D’autre part, l’association est soutenue par Mme Geneviève SCHMIT, psychothérapeute spécialisée dans les violences psychologiques et la perversion narcissique. Elle nous soutient depuis notre création et accompagne certaines de nos victimes depuis des années par ailleurs. Sans parler qu’elle intervient régulièrement sur nos réseaux sociaux. C’est fort de cette collaboration déjà engagée que nous avons soulevés ensemble la possibilité de proposer un cercle de parole dédié aux victimes masculines de violences intraconjugales.

Quel est le contexte de notre cercle de parole ?
Notre société est en pleine mutation, telle une lame de fond qui s’étend sur plusieurs décennies. Elle réfléchit aux dysfonctionnements sociétaux instaurés par nos aïeux et qui montraient des failles. Et comme toute mutation, elle entraine un changement de perspectives, des remises en question, des chamboulements divers, aussi nombreux qu’il y a d’êtres humains sur terre. En particulier, celle-ci se questionne beaucoup sur les représentations du genre. Et telle une pelote de laine, les gens tirent dessus dans tous les sens afin de la défaire. Sauf que personne ne sait sur quelle ficelle tirer concrètement. Chacun tente à sa façon et il en découle un phénomène d’essai-erreur. Certaines influent positivement sur notre évolution, d’autres s’opposent entre elles, voire dégradent cette dernière. Et l’être humain se retrouve au milieu, pris en étau dans ce chaos, le vit, le ressens, le subit avec son lot de joies et de souffrances.

Les hommes doivent affronter aujourd’hui, décontenancés, l’inconnu d’un système où personne n’a la réponse toute faite. Nombreux se demandent quelle est leur place dans cette société où les divorces sont maintenant monnaie courante, où les rôles et les responsabilités des hommes et des femmes sont déconstruits. Comme tout système changeant, il passe obligatoirement par une phase de déséquilibre et d’oscillations tout aussi désorientant, pouvant aller d’un extrême à l’autre. D’une société dirigée quasi uniquement par l’homme, nous avons vu naître la voix des femmes, le respect de leur singularité et de leur importance autre que seule mère pondeuse ou femme objet. Cela ne s’est pas fait sans heurt et c’est en partie la raison de l’émergence de rapports de force, parfois considérés comme démesurés, voire extrémistes par moment. L’être humain aspire pourtant à vivre en paix mais l’équilibre humain sur le plan sociétal n’évolue pas à la même vitesse qu’un ressort mécanique. Là où des minutes suffiraient, l’homme doit attendre et composer avec des décennies. Cela est source aussi de frustrations et de souffrances.

Durant cette phase, quand est-il pour les hommes : comment le vivent-ils ? comment le ressentent-
ils ? comment le subissent-ils ? quelles sont les conséquences ?

Ces questions résonnent dans nombre d’esprit d’hommes, obligés de fait de reconsidérer en
profondeur leurs modes de fonctionnement et leur position en société.

  • Que signifie être un homme en société ?
  • Que signifie être un homme au travail ?
  • Que signifie être un homme face à une femme ?
  • Que signifie être un homme en couple ?
  • Que signifie être un homme avec un enfant ?

Les plus jeunes sont nés dans cet univers en transition et s’adaptent au jour le jour. Nous ne pourrons vraisemblablement apprécier le résultat qu’une fois l’âge adulte atteint. Par contre, les générations plus âgées ont été conditionnées dans ce moule duquel on leur demande aujourd’hui de changer et duquel il est plus difficile de s’extraire, d’où toutes les difficultés que l’on observe au quotidien. A cela s’ajoutent toutes les déviances mentales et comportementales qui font partie de la nature humaine.

Les violences intrafamiliales, aussi variées que traumatisantes, n’y échappent pas. Elles sont en partie l’expression de ses tensions, de ces rapports de force, de ces jeux de pouvoirs, de ces jeux de chaises musicales où ce que l’un cède, l’autre obtient et inversement. « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » disait Antoine Lavoisier.

C’est pourquoi dans cet espace sécurisant, propice à une parole authentique et vraie, chacun poursuit pas à pas sa construction d’homme singulier auquel il aspire, au-delà des injonctions sociétales, culturelles ou familiales. Et les témoignages des autres participants viennent nourrir sa propre réflexion.

Quels bénéfices peut-on attendre d’un cercle de parole ?
– Il permet l’expression et le partage de ses souffrances, une forme de libération du poids émotionnel et psychologique dans un environnement bienveillant et sécurisant.
– Il permet de trouver des pistes d’actions pour se réapproprier son individualité dans cette société mouvementée et cheminer vers sa guérison intérieure.

Comment sont choisis les sujets abordés lors de ce cercle de parole ?
Tout participant pourra soumettre une question au thérapeute avant 16H00 la veille de l’évènement. Les questions seront potentiellement extraites par ailleurs de sondages préalablement soumis sur le groupe Facebook de l’association SOS Hommes Battus France.

Où se déroule le cercle de parole ?
Les événements se déroulent en ligne via un lien envoyé par l’organisation, une fois le règlement enregistré.