Violences

La violence domestique désigne tous les actes de violence survenant au sein du foyer ou de la famille, indépendamment du fait que l’auteur de l’infraction partage ou non le même domicile que la victime. En d’autres termes, elle concerne les violences entre conjoints ou ex-conjoints, partenaires actuels ou anciens, rencontres fortuites ou convenues, parents, parents-enfants et inversement, entres-enfants et peut même impliquer la famille étendue (grand-parents, oncles, tantes, cousins, cousines…).

Elle peut se produire dans tous les foyers, sans distinction de classe, de culture, de nationalité, de religion ou d’orientation sexuelle.

La violence domestique peut se manifester sous différentes formes, notamment : physique, psychologique, morale, sexuelle, administrative ou économique. Ces formes peuvent survenir indépendamment les unes des autres mais en général elles s’observent de manière concomitante et peuvent être évolutives dans le temps (s’atténuer ou s’accentuer).

Violences physiques

Les violences physiques vont de la gifle ou de la bousculade jusqu’à la mutilation ou au meurtre. Elle peut aussi impliquer la privation de sommeil, la privation de nourriture ou la privation d’hygiène car ces privations influent sur la condition physique de la victime.

Violences psychologiques

Les violences psychologiques vont des menaces d’abandon ou de retrait de la garde des enfants, le confinement au domicile, la surveillance à la menace de suicide ou menace de calomnies. Elle peut aussi impliquer la privation de sommeil, la privation de nourriture ou la privation d’hygiène car ces privations influent sur la condition psychologique de la victime.

Violences morales

Les violences morales vont de l’agression verbale, jusqu’au dénigrement, aux humiliations quotidiennes, aux dévalorisations et aux diffamations.

Violences sexuelles

Les violences sexuelles vont de l’attouchement, jusqu’à l’agression sexuelle et au viol. Nous précisons que la législation en matière de violences sexuelles a évolué en 2018. Depuis, le viol ne concerne pas seulement une femme pénétrée ou un homme pénétré mais peut impliquer aussi un homme forcé à pénétrer son violeur/se sous la force, la menace, le chantage ou par tout autre moyen de pression psychologique, tel que la privation de sommeil.

Violences administratives

Les violences administratives vont de la dissimulation de vos papiers, diplômes ou encore vos bulletins de salaire, à l’usurpation d’identité, au faux et usage de faux, au vol des identifiants administratifs pour créer des troubles dans votre dos ou à la destruction de vos papiers. Le cyberharcèlement dans certains cas de figure peut s’apparenter à de la violence administrative.

Violences économiques

Les violences économiques vont du refus de contribuer financièrement au foyer, de se mettre au travail partiel voire cesser de travailler pour vous forcer à subvenir à leurs besoins, à des tentatives de restreindre l’accès à la santé ou à l’emploi jusqu’à la dilapidation (lente ou rapide) de vos ressources, au vol des ressources financières ou à l’escroquerie financière.

Violences cybernétiques

Les violences cybernétiques, selon les cas de figures, peuvent s’apparenter à :

  • des violences psychologiques par la charge mentale que cela représente,
  • des violences morales par les propos émis,
  • des violences sexuelles par le médias à caractère sexuels ou pornographiques diffusés,
  • des violences administratives si l’intention est de pirater des comptes,
  • des violences économiques si elles s’attaquent aux ressources de la victime.

Sources :
https://www.inspq.qc.ca/violence-conjugale/comprendre/de-quoi-parle-t-on#formes
https://www.psychologue-sexologue-974iledelareunion.com/les-violences-conjugales/?
https://annelaurebuffet.com/2021/01/19/inceste-et-incestuel/?